VAL

Conception d’outils connectés destinés à l’optimisation de la production de bio-ressources d’origine végétale : un premier pas vers la Végétronique



Résumé
Le projet VAL est une première déclinaison de la Végétronique appliquée au lin. Parmi les cultures de plantes à fibres, le lin (Linum usitatissinum) est une espèce économiquement importante avec une production française de fibres végétales initialement destinées au textile, avoisinant les 861 kt en 2015 dont 137 kt, mais également utilisée pour l'industrie des matériaux. Sa culture occupe 68 000 Ha de culture en France. Industriellement les fibres techniques doivent être dissociées du reste de la tige par une succession de procédés dont le rouissage, le teillage ou encore le peignage. Ce projet s’intéresse au rouissage dont le déroulement impact fortement la qualité des fibres et dont la pratique par les agriculteurs reste empirique. Le résultat attendu au terme de cette étude est de disposer d’un modèle multiphysique rendant compte sous l’effet de variations climatiques aériennes et au sol de la maturité du lin afin de prédire le moment optimum de la récolte la plus rentable pour le liniculteur. Le modèle établi permettra le déploiement de réseaux de capteurs autonomes en énergie comme outils d’aide à la prise décision pour la conduite du rouissage sur champs.

Mots-clés
textile, MEMS, capteur, végétronique, glycobiologie

Partenaires du projet

INSIS
BUCHAILLOT Lionel
(UMR8520) Villeneuve-d'Ascq France
INSB
GREC SEBASTIEN
Unité de glycobiologie structurale et fonctionnelle (UMR8576) France
INSIS
ROLLAND NATHALIE
IRCICA (USR3380) France
Christophe Djemiel
Crédit photo : Christophe Djemiel