TrIsOr

Circulation et provenance de monnaies d’OR aux périodes anciennes TRacées grâce au développement de mesures des ISotopes du plomb, du cuivre et du fer in situ



Résumé
Les isotopes constituent une approche très prometteuse pour le traçage des métaux en histoire et en archéologie afin de reconstituer d’anciennes voies commerciales. Cependant, le caractère précieux des objets en or limite l’usage de cette approche du fait de l’exigence de préservation des échantillons. Le traçage des monnaies à l’aide d’analyses multi-élémentaires, via la méthode « in situ » par ablation laser, ne permet pas d’identifier une origine géographique à l’instar des méthodes isotopiques. Faute de techniques adaptées à la mesure de rapports isotopiques à précision et justesse suffisantes pour une utilisation robuste des données, la littérature présente peu de données isotopiques fiables sur des objets archéologiques en or qui est par ailleurs un élément mono-isotopique. L’objectif de ce projet est d’utiliser les derniers développements analytiques en géochimie pour établir à l’échelle submillimétrique la mesure isotopique juste et précise du plomb, du fer et du cuivre contenus dans des monnaies médiévales africaines en or.

Mots-clés
Histoire et Archéologie, Isotopes In situ, Or Africain, Provenance, Monnaies

Partenaires du projet

INEE
BARON Sandrine
(UMR5608) Toulouse France
INSU
POITRASSON Franck
GET (UMR5563) France
INSHS
BLET-LEMARQUAND Maryse
IRAMAT (UMR5060) France
 Source gallica.bnf.fr / BnF 
Crédit photo :  Source gallica.bnf.fr / BnF 

Pour plus d’informations https://traces.univ-tlse2.fr