TransHybrid

Transfert d'énergie dans des hybrides métal-molécules en couplage fort



Résumé
Une des stratégies de production de dihydrogène met en jeu la photocatalyse de l'eau grâce à l'excitation optique d'un photosensibilisateur (PS) puis le transfert de l'énergie à un catalyseur. L'objectif de ce projet est d'utiliser le couplage fort avec des particules métalliques pour induire un transfert d'énergie efficace entre des molécules de bipyridine et de phtalocyanine (et/ou porphyrine), respectivement photosensibilisateur et catalyseur. Ce type de transfert d'énergie en couplage fort a été mise en évidence récemment et permet de relaxer un certain nombre de contraintes, en particulier la proximité entre molécules, par rapport aux transferts classique de type Förster et ne nécessite pas de liaison chimique entre les deux molécules. Une fois les deux molécules hybridées grâce à un mode plasmon supporté par le métal et le transfert d'énergie observé, les modifications de photo-réactivité induites par le couplage fort pourront être mesurées.

Mots-clés
Couplage fort lumière-matière, photocatalyse, développement durable, transfert d’énergie, plasmons localisés

Partenaires du projet

INP
BELLESSA Joël
Institut Lumière Matière (UMR5306) Villeurbanne France
Crédit photo : J. Bellessa, A. Bard, S. Minot, B. Andrioletti