PAPILLON

Impact de la composition chimique des Particules AtmosPhérIques sur Leur potentieL OxydaNt



Résumé
Les particules (PM) atmosphériques sont responsables en France d'environ 43 000 décès prématurés/an. Toutefois, ces estimations sont réalisées à partir des concentrations massiques des PM (µg.m-3) sans tenir compte de la toxicité des constituants de l’aérosol. Des tests in-vitro de mesure du Potentiel Oxydant (PO) ont été développés pour estimer la nocivité des PM et un dispositif de mesure en ligne est en développement. Après avoir validé ce dispositif, par inter-comparaison avec des mesures off-line du PO, l'objectif du projet sera d'étudier, par des expérimentations en laboratoire et de terrain, le lien existant entre le PO et la composition chimique des PM. Une attention particulière sera portée sur l'évolution conjointe du PO et de la chimie des PM lors de l'oxydation des PM dans l'atmosphère. Ce travail ouvrira des perspectives de première importance pour la gestion de la qualité de l'air puisque l'analyse conjointe de la chimie et du PO des PM permettra une identification couplée des sources de PM et de leur contribution au PO.

Mots-clés
Atmosphère, Particule, Aérosol, Potentiel oxydant, Composition chimique

Partenaires du projet

INC
WORTHAM Henri
(UMR7376) Marseille France
INSU
Uzu Gaelle
Institut des Géosciences de l'Environnement (UMR5001) France
Crédit photo :