NOSY-H2

Nouveaux systèmes de stockage chimique d’hydrogène sans hydrogène moléculaire



Résumé
Le procédé de stockage/déstockage d’hydrogène dans les liquides organiques est prometteur de par la sécurité et la densité de stockage de l’hydrogène. Cependant, l’endothermicité de la déshydrogénation (restitution de l’hydrogène) induit une faible efficacité énergétique comparée au stockage direct de l’hydrogène gazeux. Le couplage LOHC-DIPAFC (Liquid Organic Hydrogen Carriers / Direct IsoPropAnol Fuel Cell), constitué d’un réacteur de transfert d’hydrogène entre des cycloalcanes et de l’acétone couplé à une Pile à Combustible à l’isopropanol, semble permettre de pallier cet inconvénient mais reste très exploratoire. Nous proposons de chercher à optimiser la réaction de transfert d’H2 en étudiant à la fois la chimie de la réaction (synthèse de catalyseur, sélectivité de la réaction) et le procédé (thermodynamique, dimensionnement de réacteur, dynamique du système). Simulations et expériences (en réacteurs batch puis continu) seront menées conjointement pour aboutir plus efficacement à un procédé optimal.

Mots-clés
Stockage d’hydrogène, hydrogénation par transfert, catalyse, thermodynamique, réacteur structuré

Partenaires du projet

INC
MEILLE Valérie
(UMR5256) Villeurbanne France
INSIS
PITAULT Isabelle
LAGEPP (UMR5007) France
V.Meille selon l'idée développée par Sievi et al.
Crédit photo : V.Meille selon l'idée développée par Sievi et al.

Pour plus d’informations https://www.ircelyon.univ-lyon1.fr/