Neuro-Trace

Réseaux de nanosondes : un nouvel outil pour évaluer l'impact de pathogènes ou de la neuroinflammation sur l'activité neuronale



Résumé
Une meilleure compréhension de l'impact de diverses agressions environnementales (infections, inflammation, polluants…) sur le fonctionnement du cerveau passe nécessairement par la capacité de mesurer de façon précise l'activité neuronale, avec la meilleure résolution spatio-temporelle possible et de manière non-invasive pour permettre un suivi longitudinal au cours du temps. Pour aborder ce défi, nous avons développé une collaboration avec une équipe du LAAS qui nous a permis de concevoir de nouveaux capteurs de mesure de l'activité neuronale basés sur l'utilisation de réseaux de "nanoélectrodes" composées de nanofils de silicium. Maintenant que les premières versions de ces capteurs sont développées, le projet proposé ici s'articule autour de deux axes complémentaires : d'une part, utiliser ces systèmes pour évaluer l'impact sur l'activité neuronale de protéines virales, dont nous avons montré qu'elles pouvaient perturber la signalisation neuronale et le comportement, ainsi que de cytokines impliquées dans les troubles cognitifs associés à la neuro-inflammation ; d'autre part, de contribuer à l'optimisation des capteurs actuels et des méthodes d'enregistrement, ainsi que d'étendre les méthodes actuelles, basées sur une analyse à l'échelle du neurone unique, sur des approches plus intégrées intégrant un contrôle de la connectivité interneuronale grâce à l'utilisation d'approches basées sur la microfluidique. A terme, l'objectif de ce projet est de proposer un système sensible et versatile permettant un suivi précis de l'impact de composés sur la communication interneuronale.

Mots-clés
virus, comportement, électrophysiologie, neuroinflammation, plasticité neuronale

Partenaires du projet

INSB
DUNIA Daniel
(UMR5051) Toulouse France
INSIS
Larrieu Guilhem
LAAS (UPR 8001) France
Crédit photo :