Nano-eau

Interactions eau-nanograins carbonés dans les régions de formation stellaire et planétaire



Résumé
La transition entre eau gazeuse et eau solide joue un rôle clé dans les régions de formation stellaire et planétaire. Elle résulte de la compétition entre l’adsorption du gaz sur les poussières cosmiques et la désorption moléculaire d’origine thermique ou photonique.Ce projet a pour objectif de quantifier le couplage de l’eau avec des agrégats et nanograins carbonés dans des conditions proches de celles du milieu interstellaire. Il tire profit de la mise en commun de dispositifs expérimentaux uniques en astrophysique de laboratoire et physique des agrégats afin de produire les espèces de manière contrôlée et de quantifier les processus de collage et de désorption liés à une excitation photonique, thermique ou collisionnelle. Les résultats obtenus, combinés aux données à venir des télescopes de nouvelle génération comme le James Webb Space Telescope, devraient nous apporter une vision nouvelle de la transition gaz/solide de l’eau et de l’évolution des nanograins carbonés dans les régions de formation stellaire et planétaire.

Mots-clés
Astrophysique de laboratoire, Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques, agrégats mixtes HAP-­eau, thermo-­ et photo-­désorption, spectrométrie de masse

Partenaires du projet

INP
ZAMITH Sébastien
(UMR5589) Toulouse France
INSU
Joblin Christine
Institut de recherche en astrophysique et planétologie (UMR5277) France
crédit à  NASA/JPL-Caltech pour l’image de fond.Pour le montage cela peut-être (si besoin) à crédit CNRS.
Crédit photo : NASA/JPL-Caltech - image de fond. Montage : crédit CNRS.