ICAR

Rôle de l’IChtyofaune comme vecteur de dissémination de bactéries Antibiorésistantes dans une Rivière fortement urbanisée du bassin de la Seine



Résumé
Depuis 1950, l’usage intensif des antibiotiques (ATB) en médecines humaine et animale s’est accompagné d’une augmentation sans précédent de la résistance bactérienne en milieu clinique, et une contamination diffuse de l’environnement (eaux, sols et sédiments) par des ATB et par des bactéries antibiorésistantes (ATBr). Le projet ICAR, qui repose sur une approche « One Health » vise à étudier le rôle de l’ichtyofaune comme vecteur de dissémination de bactéries ATBr dans l’environnement. Les poissons sont exposés de façon chronique à une multi-contamination chimique, métallique et organique dont des ATB et des contaminants susceptibles de favoriser une co-sélection de bactéries ATBr. A cette contamination chimique, il faut ajouter l’exposition à une contamination microbiologique notamment à des bactéries ATBr d’origine fécale. Dans une rivière dont le bassin versant est caractérisé par un important gradient d’urbanisation amont-aval (Orge, affluent de la Seine, site atelier de la ZA seine), nous évaluerons l’évolution, le long de la chaîne trophique, des niveaux d’ATB, de co-sélecteurs, ainsi que le portage des bactéries ATBr au sein du biote. A partir d’observations et d’expérimentations in situ, nous testerons les deux hypothèses suivantes : i) l’exposition aux ATB favorise t-elle l’émergence de bactéries ATBr autochtones chez le poisson et ii) l’occurrence de bactéries fécales ATBr au sein du microbiote des poissons est-elle fonction de la proximité de leur lieu de vie avec des rejets de station d’épuration des eaux usées. En fonction des résultats obtenus, des expériences de génétique bactérienne seront menées afin d’estimer les fréquences de transfert de gène codant des résistances aux antibiotiques entre des espèces bactériennes isolées du microbiote des poissons, et des espèces bactériennes potentiellement pathogènes pour l’Homme. Le projet ICAR a vocation à renforcer la dynamique de recherche sur la problématique Environnement-Santé par une collaboration étroite l’UMR M2C et l’UMR METIS.

Mots-clés
Antibiorésistance, Ichtyofaune, rivières, antibiotiques, microbiote

Partenaires du projet

INSU
PETIT Fabienne
(UMR6143) Mont-Saint-Aignan France
INEE
Goutte Aurélie
METIS (UMR7619) France
Etienne Marchand
Crédit photo : Etienne Marchand

Pour plus d’informations https://agoutte.wixsite.com/website