À Notre-Dame, les matériaux livrent leurs secrets | Reportage CNRS

Deux ans après l’incendie de 2019, Notre-Dame de Paris est le théâtre d’une gigantesque enquête scientifique menée pour percer les secrets de la cathédrale et aider à sa restauration.

 

Découvrez comment les chercheurs font parler la pierre et le fer pour comprendre comment les bâtisseurs sont parvenus à ériger une cathédrale bien plus haute que ses contemporaines. 🎙 Avec l’intervention de :

Yves Gallet (Université Bordeaux Montaigne), Historien de l’art, Coordinateur du groupe de travail Pierre, à l’Institut de recherche sur l’Antiquité et le Moyen Âge (Ausonius – CNRS / Université Bordeaux Montaigne)

Elise Baillieul (Université de Lille), historienne de l’art, à l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion (IRHiS – CNRS / Université de Lille)

Philippe Dillmann (CNRS), archéomètre, du laboratoire Nanosciences et innovation pour les matériaux, la biomédecine et l’énergie (NIMBE – CNRS / CEA) et de l’Institut de Recherche sur les Archéomatériaux (IRAMAT – CNRS/UTBM)

Jean-Michel Mechling (Université de Lorraine), chercheur, matériaux du génie civil, Équipe Matériaux pour le Génie Civil, à l’Institut Jean Lamour (IJL – CNRS / Université de lorraine)

Maxime L’Héritier (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis), archéologue, coordinateur du groupe de travail Métal, au laboratoire Archéologies et Sciences de l’Antiquité (ArScAn – CNRS / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Université Paris Nanterre / Ministère de la Culture / Université Paris 8)

💻 Pour en savoir plus sur les recherches scientifiques autour de la cathédrale Notre-Dame de Paris
Consultez :