80 nouveaux projets pour le programme 80|Prime

Destiné à soutenir et renforcer l’interdisciplinarité entre instituts du CNRS, l’appel à projet 80|Prime a été renouvelé pour 2021.

Lancé pour marquer l’anniversaire des 80 ans du CNRS en 2019, le programme 80|Prime soutient des « projets de recherche interdisciplinaires multi-équipes » dans le cadre de la Mission pour les initiatives transverses et interdisciplinaires (MITI). Originaux et en rupture, ces projets sont construits avec l’expertise combinée d’au moins deux laboratoires issus d’instituts du CNRS distincts (voir infographie). « Cela représente au moins 160 équipes tous les ans et ce programme permet de mettre en avant et de structurer certaines thématiques situées à l’interface des disciplines », explique Martina Knoop, directrice de la MITI.

Statistiques

Pour la troisième édition comme pour les années précédentes, les 80 projets sélectionnés bénéficient d’un budget annuel maximal par projet de 30 000 euros par an sur deux ans. « Le programme nous donne l’opportunité de financer un projet nouveau, plus exploratoire et sans résultat garanti à court terme, pour lequel nous avons besoin de développements expérimentaux », raconte la physicienne Sigolène Lecuyer1 (INP), dont le projet a été sélectionné l’an dernier. Avec des spécialistes des bactéries, elle mène ainsi le projet « Bacteria meet surfaces: how the micromechanical environment impacts bacterial virulence » (BAMS). Ils cherchent à déterminer si le microenvironnement mécanique des bactéries (les propriétés de la surface sur laquelle le biofilm des bactéries se développe) peut influencer leur virulence. « Cette influence est encore peu étudiée car ce n’est pas dans la culture des biologistes », ajoute Sigolène Lecuyer qui s’intéresse à une bactérie capable de contaminer des « environnements aux propriétés mécaniques variées », comme des implants rigides et des poumons spongieux.

>> lire la suite