Le coût des catastrophes naturelles a été évalué à 3000 milliards de dollars pour les 20 dernières années au niveau mondial. Des recherches sont nécessaires pour (1) mieux comprendre les causes, les interdépendances, les impacts et les effets cumulatifs de ces risques naturels sur les individus, l’environnement naturel et bâti et la société dans son ensemble ; et (2) améliorer les capacités de prévision des risques, d’atténuation de leurs effets et d’amélioration des capacités d’adaptation et de résilience des écosystèmes et des populations humaines.

Le défi Risques naturels a pour objectif de transformer la recherche sur les catastrophes naturelles en encourageant le développement de la recherche interdisciplinaire autour de ces questions.

L’interdisciplinarité, la prise de risque, la rupture, le caractère exploratoire ou susceptible d’émarger aux appels à projet nationaux ou internationaux seront les critères clefs pris en compte dans la sélection des projets.

 

Pour consulter les présentations
  • Pour consulter des présentations du jeudi 27 février :

    Projet ALARM : Evaluation des aléas fond de mer et analyse des risques en mer Méditerranée – Sara LAFUERZA

  • Projet CYCLOPE : Le risque cyclonique dans l’outre-mer français : des processus atmosphériques aux impacts sur les récifs coralliens, évaluation du risque d’aujourd’hui à demain – Françoise VIMEUX

  • Projet RISCO-BANGLA : Contribution des vagues dans les risques littoraux le long des côtes bangladaises – Xavier BERTIN

  • Projet LEBQUAKECHAT : Lebquakechat usage des enquêtes en ligne et des réseaux sociaux pour réduire la vulnérabilité sismique au Liban – Stéphane CARTIER

  • Projet TANZARISQUES : De la caractérisation des aléas et des risques volcaniques aux outils opérationnels de gestion de crise : le cas des communautés traditionnelles massaï face aux menaces du Ol Doinyo Lengaï (Tanzanie) – Tony REY

  • Projet RISC : Risque sismique, incas et société à Cusco : Quelle perception des sociétés passées pour le risque sismique à Cusco, Pérou ? L’architecture monumentale Inca était-elle une solution délibérément parasismique ? – Laurence AUDIN, Institut des sciences de la Terre

  • Projet PaléoTsu-NC : Paléo-tsunamis en Nouvelle-Calédonie, à la recherche d’évènements antérieurs à celui meurtrier de 1875 – Bernard PELLETIER

  • Projet TERRE_DE_FEU : Paléo-dendro-sismologie en Terre de Feu – Joseph MARTINOD, Institut des sciences de la Terre

  • Projet TASOMA : Optimisation spatiale de l’alerte tsunami en méditerranée française – Matthieu PEROCHE

  • Projet S2RHAI : Socio-sismologie du risque en Haïti – Eric CALAIS

  • Pour consulter des présentations du vendredi 28 février :

    Projet ILOTS : Pacific island long term resilience – Damien SERRE

  • Projet DIRE : Data integration from multiprobe sensor networks to assess risk scenarios at volcanic hydrothermal ecosystems – Cristina CARLOGANU

  • Projet ALLIANCE : Effect of sea level rise on littoral with mangrove and coral reef – Thomas CLAVERIE

  • Projet TAnGENt : Tsunamis générés par éruptions volcaniques – Sylvain VIROULET

  • Projet LittoKong : Sensibilisation des gestionnaires à la prévention des risques liés à l’eau : modélisation, simulation et participation dans le Delta du Mékong – Marion AMALRIC

Pour obtenir des informations :
Eric HUMLER (CNRS), Philippe CHARVIS (IRD – DISCO) et Flore GUBERT (IRD – SOC) (Responsables scientifiques)
Mission pour les initiatives transverses et interdisciplinaires et IRD

Date de l'événement
27 Feb 2020 à 09h15 -
28 Feb 2020 à 12h45

Lieu de l'événement

siège du CNRS, salle Frédéric-Joliot, 3 rue Michel Ange 75016 Paris

Pour en savoir plus :


>> consulter l'AAP 2019 "Risques naturels"