Les rayonnements affaiblissent les cellules souches cryoconservées

Les cellules souches ont la capacité de réparer les tissus et les organes. Elles sont déjà utilisées pour soigner certaines pathologies et elles pourraient être dans le futur utilisées pour un large éventail de traitements thérapeutiques. Dans ce but, elles sont conservées la plupart du temps dès la naissance et pendant une centaine d’années à la température de l’azote liquide. Des équipes du CNRS/IN2P3 et de l’Institut Pasteur ont initié un programme exploratoire sur l’effet de la radioactivité naturelle et du rayonnement cosmique sur l’intégrité de cellules souches cryoconservées.

Les cellules cryoconservées accumulent les doses de rayonnements

Les effets des rayonnements sur l’ADN sont connus et étudiés depuis longtemps. Cependant, les cellules souches cryogénisées étant inertes et sans mécanisme de réparation fonctionnel, elles accumulent la dose lentement mais sur de très longues périodes, avant de pouvoir déclencher les mécanismes de réparation et uniquement lorsqu’on les décongèle. Des dommages importants sur l’ADN peuvent conduire à une mortalité importante au réveil ou à l’apparition de mutation(s) qui pourraient nuire aux effets thérapeutiques.

>> lire la suite

Partager

Go to top of page